Frase di: Aimé Césaire – n° 1